Échec et mer

Bonjour,
Aujourd’hui : “Échec et mer”
Où l’on découvre des points communs entre la mer et un échiquier.

Et si un artiste décidait de ne peindre qu’un seul sujet, inlassablement et indéfiniment ? Cela pourrait a priori sembler un peu répétitif, voire monotone… C’est pourtant ce que fait le peintre chilien Franco Salas Borquez. Et pour lui, au contraire, il n’y a absolument rien de répétitif là-dedans !

Franco Salas Borquez, Illumination, 2019, huile sur toile, 130 cm × 130 cm, photo : © Franco Salas Borquez © Artistics
Voir en grand

Il faut dire que son sujet de prédilection ne sait pas rester immobile, puisqu’il s’agit de la mer. Né dans une famille de marins, Salas Borquez immortalise les vagues à la peinture à l’huile dans de grandes compositions en noir et blanc.

Franco Salas Borquez, L’Innommable, 2020, huile sur toile, 200 cm × 200 cm, photo : © Franco Salas Borquez © Artistics
Voir en grand

Encore et encore, il revient à ce sujet, qu’il considère inépuisable. Et avec lequel il fait un curieux rapprochement…

En effet, outre sa carrière de peintre, Salas Borquez est un grand joueur d’échecs ! Et l’artiste a bien vite trouvé un point commun entre ses deux passions : l’infini dans le fini. 

Franco Salas Borquez, Le Duel, 2021, huile sur toile, 200 cm × 200 cm, photo : © Franco Salas Borquez © Artistics
Voir en grand

Pour illustrer ce principe, l’artiste explique qu’on joue aux échecs avec 24 pièces sur un échiquier composé de 64 cases. Et malgré ces paramètres limités, les joueurs ont à leur disposition une variété de combinaisons presque infinie !

C’est ce que comprend Salas Borquez, alors adolescent, en participant à des tournois internationaux : “Il fallait que je trouve mon style, celui par lequel j’allais parvenir à aller au-delà du cadre fini des 24 pièces de l’échiquier.”

Franco Salas Borquez, 2020, photo : © Franco Salas Borquez © Artistics
Voir en grand

Aussi, devenu peintre, il décide d’appliquer exactement cette même logique ! D’où le choix d’un thème unique, la mer. Et tout comme lorsqu’il jouait aux échecs, c’est à l’intérieur de ce cadre déterminé que le peintre explore sans relâche les possibilités infinies que la mer lui inspire… 

C’est pourquoi, après plus de dix ans à peindre son unique sujet, Franco Salas Borquez ne semble toujours pas s’en lasser !

Franco Salas Borquez, Veritas, 2021, huile sur toile, 100 cm × 100 cm, photo : © Franco Salas Borquez © Artistics
Voir en grand

Source:

Artips

Conseillez Artips
à vos amis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.