Journal de bord

Journal de bord, seul document probant en cas d’accident majeur

Fréquemment vu comme une tradition éculée, le journal de bord représente de fait un document légal d’une importance vitale en cas d’accident. Si son format est relativement libre, son existence d’une part, les informations à minima contenues d’autre part sont, elles, encadrées.

Olivier Tourchon Publié le 06-04-2021

Source:Bateaux.com

à lire ici:

https://www.bateaux.com/article/36593/journal-de-bord-seul-document-probant-en-cas-d-accident-majeur?utm_source=bateaux-Hebdo&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter&utm_content=lien-article-texte

Confinement, quelles mesures pour les plaisanciers ?

Confinement, quelles mesures pour les plaisanciers ?

En raison de la crise sanitaire, un nouveau confinement a été décrété. Il rentrera en vigueur dès ce samedi 3 avril 2021, minuit. Qu’en est-il pour la navigation de plaisance ?

Chloé Torterat Publié le 03-04-2021 Suivre

D’après le Ministère de la Mer, “La pratique de loisir des activités nautiques, de plaisance et de plongée est autorisée, à condition de respecter les mesures prévues dans le décret n° 2020-1310 modifié.”

Source:Bateaux.com

à lire ici:

https://www.bateaux.com/article/36592/confinement-quelles-mesures-pour-les-plaisanciers?utm_source=bateaux-Hebdo&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter&utm_content=lien-article-texte

des chargeurs de batteries tout temps et tout environnement

Dolphin Prolite, des chargeurs de batteries tout temps et tout environnement

Avec sa gamme de chargeurs Prolite, le fabricant français Dolphine propose un chargeur de batterie adapté aux petits bateaux sportifs. Une gamme distribuée en France par VDM-Reya.

François-Xavier Ricardou Publié le 17-03-2021

Source:Bateaux.com

à lire ici:

https://www.bateaux.com/article/36393/dolphin-prolite-des-chargeurs-de-batteries-tout-temps-et-tout-environnement?utm_source=bateaux-Hebdo&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter&utm_content=lien-article-texte

Team New Zealand rentre dans la légende en remportant sa 4e Coupe de l’America

Team New Zealand rentre dans la légende en remportant sa 4e Coupe de l’America

Au terme d’une incroyable série de régates, Team New Zealand vient de remporter la 36e Coupe de l’America sur le plan d’eau d’Auckland. En remportant avec panache la dernière manche, TNZ conserve l’aiguière d’argent face aux Italiens de Luna Rossa, battu 7 points à 3.

Maxime Leriche Publié le 17-03-2021

Source:Régate.com

à lire ici:

https://www.bateaux.com/article/36405/team-new-zealand-rentre-dans-la-legende-en-remportant-sa-4e-coupe-de-l-america?utm_source=bateaux-Hebdo&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter&utm_content=lien-article-texte

Échec et mer

Bonjour,
Aujourd’hui : “Échec et mer”
Où l’on découvre des points communs entre la mer et un échiquier.

Et si un artiste décidait de ne peindre qu’un seul sujet, inlassablement et indéfiniment ? Cela pourrait a priori sembler un peu répétitif, voire monotone… C’est pourtant ce que fait le peintre chilien Franco Salas Borquez. Et pour lui, au contraire, il n’y a absolument rien de répétitif là-dedans !

Franco Salas Borquez, Illumination, 2019, huile sur toile, 130 cm × 130 cm, photo : © Franco Salas Borquez © Artistics
Voir en grand

Il faut dire que son sujet de prédilection ne sait pas rester immobile, puisqu’il s’agit de la mer. Né dans une famille de marins, Salas Borquez immortalise les vagues à la peinture à l’huile dans de grandes compositions en noir et blanc.

Franco Salas Borquez, L’Innommable, 2020, huile sur toile, 200 cm × 200 cm, photo : © Franco Salas Borquez © Artistics
Voir en grand

Encore et encore, il revient à ce sujet, qu’il considère inépuisable. Et avec lequel il fait un curieux rapprochement…

En effet, outre sa carrière de peintre, Salas Borquez est un grand joueur d’échecs ! Et l’artiste a bien vite trouvé un point commun entre ses deux passions : l’infini dans le fini. 

Franco Salas Borquez, Le Duel, 2021, huile sur toile, 200 cm × 200 cm, photo : © Franco Salas Borquez © Artistics
Voir en grand

Pour illustrer ce principe, l’artiste explique qu’on joue aux échecs avec 24 pièces sur un échiquier composé de 64 cases. Et malgré ces paramètres limités, les joueurs ont à leur disposition une variété de combinaisons presque infinie !

C’est ce que comprend Salas Borquez, alors adolescent, en participant à des tournois internationaux : “Il fallait que je trouve mon style, celui par lequel j’allais parvenir à aller au-delà du cadre fini des 24 pièces de l’échiquier.”

Franco Salas Borquez, 2020, photo : © Franco Salas Borquez © Artistics
Voir en grand

Aussi, devenu peintre, il décide d’appliquer exactement cette même logique ! D’où le choix d’un thème unique, la mer. Et tout comme lorsqu’il jouait aux échecs, c’est à l’intérieur de ce cadre déterminé que le peintre explore sans relâche les possibilités infinies que la mer lui inspire… 

C’est pourquoi, après plus de dix ans à peindre son unique sujet, Franco Salas Borquez ne semble toujours pas s’en lasser !

Franco Salas Borquez, Veritas, 2021, huile sur toile, 100 cm × 100 cm, photo : © Franco Salas Borquez © Artistics
Voir en grand

Source:

Artips

Conseillez Artips
à vos amis

Association loi 1901

Copyright © 2021 audierne-plaisance.fr. All Rights Reserved. 
Warning: Use of undefined constant on - assumed 'on' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/9/d322732418/htdocs/wp-content/plugins/fantastic-copyright-free/fantasticcopyrightfree.php on line 135
WordPress Plugin