Archives de catégorie : Divers

Faut-il un permis pour naviguer à l’étranger ?

Faut-il un permis pour naviguer à l’étranger ?

© Chloé Torterat

Si en France aucun permis n’est nécessaire pour naviguer à la voile, ce n’est pas le cas partout dans le monde. Alors devez-vous posséder un permis pour naviguer à l’étranger ?

Chloé TorteratPublié le 23-07-2020

Source:bateaux.com

à lire ici:

https://www.bateaux.com/article/31795/faut-il-un-permis-pour-naviguer-a-l-etranger?utm_source=bateaux-Hebdo&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter&utm_content=lien-article-texte

Les différentes catégories de noeuds marins

Le Marité
Le Marité © Julie Hurricane

Il existe des dizaines de nœuds utilisés par les marins depuis des siècles. S’il est impossible de tous les connaître – on dit qu’un marin connait en moyenne une douzaine de nœuds – certains nœuds de base sont à connaître. Voici les différentes catégories de nœuds et leurs spécificités. Connaissez-vous d’autres nœuds ? Lesquels utilisez-vous le plus ?

Source:Bateaux.com

à lire ici:

https://www.bateaux.com/article/31113/les-differentes-categories-de-noeuds-marins

Le matelotage, l’art ancestral des marins

Plus qu’un savoir-faire, le matelotage est un véritable art pratiqué par les marins. Mais en quoi cela consiste ?

Historiquement, le matelotage désignait l’ensemble des tâches qu’accomplissaient les marins sur les navires. De l’arrimage de la cargaison jusqu’à l’entretien du gréement. Car dans la marine à voile, les cordages sont primordiaux pour le bon fonctionnement du navire. Aujourd’hui, ce terme désigne le savoir-faire des nœuds.

Source:Bateaux.com

à lire ici:

https://www.bateaux.com/article/33645/le-matelotage-l-art-ancestral-des-marins?utm_source=bateaux-Hebdo&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter&utm_content=lien-article-texte

De l’espoir pour les coraux de surface

De l’espoir pour les coraux de surface

Under The Pole
Under The Pole

L’équipage d’Under The Pole réalise depuis l’été 2018 des études sur les coraux mésophotiques entre 30 et 150 m de profondeur. Leur récente découverte d’un corail à 170 m de profondeur met en lumière la possibilité de sauver les coraux de surface, très impactés par le réchauffement climatique.

Chloé Lottret Publié le 13-05-2019

Source:Bateaux.com

https://www.bateaux.com/article/31006/de-l-espoir-pour-les-coraux-de-surface?utm_source=bateaux-Hebdo&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter&utm_content=lien-article-image