La sole : un poisson tatillon, difficile à pêcher, mais si bon.

La sole : un poisson tatillon, difficile à pêcher, mais si bon.

La sole est une grande satisfaction en surfcasting !
La sole est une grande satisfaction en surfcasting ! © Guillaume Fourrier

La sole est un poisson noble très apprécié pour sa valeur culinaire et la difficulté à la pêcher. Il faut peaufiner la technique pour la cibler !

Guillaume Fourrier Publié le 17-10-2019

Nom scientifique

Solea solea (Linné, 1758)

Source:Pêcheur.com

à lire ici:https://www.peche.com/article/32110/la-sole-poisson-tatillon-et-difficile-mais-si-bon

Le maigre, géant des côtes Atlantique

Le maigre, géant des côtes Atlantique

Un maigre de 20 kg pris dans les Pertuis Charentais.
Un maigre de 20 kg pris dans les Pertuis Charentais. © Guillaume Fourrier

Le maigre est un chasseur côtier argenté. S’il a un air de famille avec le bar, ce géant de la façade Atlantique peut atteindre les 40 kg.

Guillaume Fourrier Publié le 15-10-2019

Noms scientifiques

Argyrosomus regius (Asso, 1801)

Source/ Pêche en mer

à lire ici:

https://www.peche.com/article/32108/le-maigre-geant-des-cotes-atlantique?utm_source=peche-hebdo&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter&utm_content=lien-article-texte

Le parcours de la Transat Jacques Vabre 2019

Le parcours de la Transat Jacques Vabre 2019

Le parcours de la Transat Vabre
Le parcours de la Transat Vabre

Chloé Torterat Publié le 27-09-2019

La Transat Jacques Vabre est une transatlantique de 4 350 milles entre Le Havre et Salvador de Bahia qui se court en double.

Elle est d’ailleurs la seule transat avec un changement d’hémisphère, les autres courses se terminant habituellement dans l’arc antillais.

Ce parcours “nord/sud” est exigeant et demande aux navigateurs de nombreuses compétences (stratégie, tactique, météorologie) et aptitudes (patience, ténacité ou encore force physique)

Les duos devront négocier trois grands passages de la Manche jusqu’au Brésil, qui sont l’Anticyclone des Açores, le Pot au Noir puis l’Anticyclone de Sainte Hélène. Au total, le temps de course devrait s’échelonner de 10 jours pour les Multi50 à 17 jours pour les Class40.

Source:Régate.com

à lire ici:

https://www.bateaux.com/article/31958/le-parcours-de-la-transat-jacques-vabre?utm_source=bateaux-Hebdo&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter&utm_content=lien-article-image